Bacs sur le forum: 678        Especes referencées: 761        Membres qui ont rempli leur gestion des bacs: 306
Rechercher
Recherche avancée

Le forum Malawi

Cichlidés du Malawi et leur maintenance en aquarium

Portail

Guest Announcements

Image Image Image Image

Attention:nous venons de changer les noms des Cynotilapia afra et des Cynotilapia sp. "mbamba"
Ce que vous connaissez comme Cynotilapia afra est désormais Cynotilapia zebroides
Ce que vous connaissez comme Cynotilapia sp. "mbamba" est désormais Cynotilapia aurifrons
Ceci pour coller à la description récente de P. Tawil et de la remarque de Ad Konings




  •  Nouveaux membres

  •  L’équipe du forum

  •  Lien vers notre site
  • Pour diffuser Le forum Malawi utilisez le code HTML suivant :



  • Bienvenue
Bienvenue sur malawicichlides.fr, le forum Malawi

Comme son nom l'indique, ce forum est consacré aux cichlidés du lac Malawi mais également à tout ce qui se rapporte au lac (autres familles de poissons, invertébrés, paysages, ...). Son but est de fournir et partager des informations pour aboutir à une maintenance en aquarium la plus adaptée aux besoins de nos hôtes.

Ici, nous parlons de cichlidés ou autres bestioles, qu'elles soient sauvages (prélevées dans la nature) ou d'élevage, du F0 au Fx. Cependant, nous attachons une importance à ce qu'elles ne soient ni hybridées ni sélectionnées, c'est à dire ayant l'apparence des sauvages .

Ici nous parlons de tous les magasins. On peut organiser des commandes groupées, présenter un magasin, annoncer un arrivage... Mais les commentaires de satisfaction ou d'insatisfaction sont à adresser au magasin, pas à nous. Chacun a ses propres critères de qualité et chaque magasin a ses qualités et ses défauts. Donc le mieux est de vous faire votre propre opinion.

L'inscription n'est pas obligatoire puisque l'accès est en lecture libre.
La présentation n'est pas obligatoire mais elle est la bienvenue.

Pour parler du forum, nous sommes en train de mettre en place des modules pouvant faciliter vos recherches avec notamment une liste de maintenance, une liste des espèces, une liste des stocklists des professionnels ... Tout ceci se mettra en place petit à petit.
Vous pouvez déjà profiter de la galerie (petit onglet en haut a droite sur l'index) et si vous avez des photos de genre, d'espèces ou localités qui ne sont pas dans cette galerie n'hésitez pas à nous en faire part.

Merci de votre visite et nous espérons vous lire bientôt sur Malawicichlides.fr.


  • Dernières informations

Voir le dernier message Trematocranus placodon Mbenji Island


Trematocranus placodon Mbenji Island


Trematocranus placodon Mbenji Island
http://www.malawicichlides.fr/imagesUploaded/251_532deee3e7fcc.jpgGenre : Trematocranus
Espèce : placodon
Localité : Mbenji Island

Classe uicn : Image Préoccupation mineure
Historique de taxonomie et synonymes : Haplochromis placodon, Regan, 1922
Cyrtocara placodon, Galis et al, 1980
Trematocranus placodon, Eccles et al, 1989

Le nom du genre(Trematocranus) vient du grec et se traduit par "trou dans le crâne".
Il est donné en raison des pores sensorielles situés sur la tête du poisson.


Biotope : Malawi
Image

Auteur de la fiche : anthony85

Description :
Les mâles en milieu naturel atteignent une taille maximale de 23cm, les femelles plus petites ne dépassent pas 17/18cm.
En aquarium,en raison de la richesse en protéines de la nourriture distribuée, on observe des spécimens bien plus gros.

Les mâles, en parure de frai, sont bleu/vert métallisé, la queue et la nageoire dorsale sont, selon les localités, parsemés de jaune ou rouge/orangé.
Les nageoires anales et pectorales sont le plus souvent noir avec du rouge aux extrémités. Les femelles et les jeunes sont gris avec des taches sous la nageoire dorsale(elles s'estompent chez les mâles adultes).
Le patron mélanique chez les mâles se compose de barres verticales sombres, ainsi que de la présence d'une barre orbitale descendant des yeux jusqu’à la bouche.

T. placodon a de petites dents et des mâchoires minces rappelant celles du genre Lethrinops.
L’espèce est proche de Trematocranus microstoma, mais diffère par la largeur de la bouche et la longueur du museau( plus allongé et large chez le T. microstoma)


Habitat :
Dans le lac, Trematocranus placodon est rencontré dans les zones sablonneuses peu profondes ainsi que dans les champs de vallisneria.
Les mâles territoriaux défendent un site de ponte sur le substrat sablonneux, les femelles errent dans celui à la recherche de nourriture.
L’espèce a une aire de distribution très large tout autour du lac.

Comportement alimentaire en milieu sauvage :
C'est un broyeur d'escargots, son alimentation se compose principalement de petits gastéropodes à coquille mince, Bulius nyassanus et Melanoides tuberculata,qui sont écrasé à l'aide de ses dents.
L’espèce utilise ses pores sensoriels(situés dans la partie inférieure de la tête) pour repérer ses proies, le moindre mouvement de celles ci sera immédiatement détecté même à une certaine distance.

Il reste immobile a 30/50cm du sable, et attend patiemment une proie en mouvement dans son rayon de détection. Puis d'un brusque mouvement de la tête dans le sable il s'empare de sa proie qu'il saisit entre ses mâchoires.
Tout en mâchant il sépare le sable de sa nourriture et expulse celui ci par ses ouïes.
Cette détection dite "au sonar" n'ai pas propre a l’espèce, elle rappelle par exemple, la technique de chasse de certains représentants du genre Aulonocara(chez lesquels elle est d'ailleurs bien plus développée, peut être dû a la nature des proies recherchées).
Les escargots peuvent aussi être simplement repéré visuellement, sur les feuilles de vallisneria par exemple.


Comportement alimentaire en captivité :
paillettes ou granulés pour haplos du lac malawi

Reproduction :
Les mâles en période de reproduction ont été observé en mai, juin, août et septembre, mais peuvent être actifs toute l'année.
Durant cette période, ils construisent de grands cratères de sable (pouvant atteindre 70cm) dans la partie vaseuse du substrat sablonneux, à une profondeur oscillant entre 5 et 15m, qu'ils défendent contre les intrus.
Quand le mâle repère une femelle, il peut s’écarter de son territoire(nid dans le sable) de plusieurs mètres pour parader devant elle. Si celle ci l'accepte elle le suivra alors jusqu’à son édifice, dans lequel aura lieu le frai.
La reproduction a lieu en T, la femelle reprend les œufs dans la gueule pour une durée moyenne de trois semaines.

Selon Konings : "les femelles en incubation restent sur le sable mais elles pourraient relâcher leurs jeunes dans l'habitat rocheux ou végétal."

Lieu de ponte :
nid dans le sable

Type de reproduction :
incubation buccale maternelle

Taille minimum de l'aquarium :
minimum 600l

Lien vers notre galerie :
gallery/album.php?album_id=513

Bibliographie :
-Ad Konings book of cichlid and all others fishes of lake malawi
-Cichlid room companion
-Les cichlides du malawi dans leur milieu naturel 4eme édition

Risques d'hybridation élevés avec :

  • Trematocranus microstoma


Mâles adultes dominant
Femelles adultes

Voir: 87  •  Commentaires: 0  •  Écrire un commentaire

Voir le dernier message Maylandia zebra Chizumulu Island


Maylandia zebra Chizumulu Island


Maylandia zebra Chizumulu Island
http://www.malawicichlides.fr/imagesUploaded/2_5324a49cca87c.jpgGenre : Maylandia
Espèce : zebra
Localité : Chizumulu Island

Classe uicn : Image Inconnue
Historique de taxonomie et synonymes : Tilapia zebra, Boulenger, 1899
Pseudotropheus zebra, Regan, 1922
Pseudotropheus zebra 'blue', Ribbink et al, 1983
Pseudotropheus zebra, Meyer et al, 1984
Metriaclima zebra, Stauffer et al, 1997
Maylandia zebra, Schraml, 1998

Biotope : Malawi
Image

Auteur de la fiche : lionel

Description :
Comme son nom l'indique, il est zébré noir sur fond bleu clair, on peut également le trouver sous le nom "blue blaze", flamme bleu en français, car il n'a pas de barre ou zébrure interorbitale(entre les yeux), tous ceux autour de Chizumulu sont ainsi, sur l' île voisine, on trouve les 2, c'est à dire avec et sans barre interorbitale.
Ce n'est pas la seule localité, ou les zebra n' ont pas cette barre, ceux de Manda notamment bien connu en aquariophilie.
On trouve également des zebra sans zébrure du tout, comme ceux de Jalo reef par exemple.
Il existe des formes MC et O pour les mâles et les femelles.
J'ai lu récemment sur les zebra de Chiofu et Masinje, qui il est vrai sont assez proche au niveau forme et coloration, qu'il pourrait être une même variété et donc que l' échange génétique entre ces 2 variétés était probable, je ne suis pas trop d'accord la dessus, de nombreux zebra ne sont pas distinguable d'une localité à l'autre, localité qui peuvent être pourtant très éloigné.
Konings, cite par exemple ceux de Kande island et ceux de Namalenje qui se ressemble...pour nous...pourtant les femelles , elles arrivent à différencier les 2 variétés(selon G. Turner), alors gardons les variétés comme nous les connaissons.


Habitat :
Les zebra zébrés( c'est pas une répétition ça), sont trouvés dans les habitats rocheux sans sédiment, ceux moins barrés sont trouvés dans des zones rocheuses avec sédiments, dixit Konings.

Comportement alimentaire en milieu sauvage :
C'est un brouteur qui comme tout les brouteurs ne dédaignent pas le plancton.
Même si ils sont qualifiés ainsi , ils ne crachent pas sur une proie facile à attraper

Comportement alimentaire en captivité :
Toutes nourritures à prédominance végétale

Reproduction :
Le mâle attire les femelles par ses couleurs flamboyantes dans une danse typique des mbunas ou il se trémousse, il peut féconder plusieurs femelles, n' étant pas monogame. Une fois la femelle attiré dans son antre, c'est la position en T habituel des mbunas.
La femelle pond ses œufs, puis les ramasse, elle se dirige vers l'anale du mâle comme si elle essayait d'attrapper les ocelles du mâles, les œufs sont fécondés ainsi.

Lieu de ponte :
Creuse un site de ponte(petite cuvette) au pied d'une pierre sur son territoire.

Type de reproduction :
Incubation buccale de type maternelle

Taille minimum de l'aquarium :
240 (pour les localités naines(dwarf) autour de Chizumulu)

Lien vers notre galerie :
gallery/album.php?album_id=49

Bibliographie :
Les cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel, Konings
Nicopong

Risques d'hybridation élevés avec :



    Mâles adultes dominant
    Femelles adultes

    Voir: 103  •  Commentaires: 0  •  Écrire un commentaire

    Voir le dernier message Lethrinops sp. "red cap" Itungi


    Lethrinops sp. "red cap" Itungi


    Lethrinops sp. "red cap" Itungi
    http://www.malawicichlides.fr/imagesUploaded/400_52fb3821d2d3a.jpgGenre : Lethrinops
    Espèce : sp. "red cap"
    Localité : Itungi

    Classe uicn : Image Inconnue
    Historique de taxonomie et synonymes : Espèce non décrite.


    Synonyme: Lethrinops "front rouge".

    Biotope : Malawi
    Image

    Auteur de la fiche : deathrabbit666

    Description :
    D'une taille de 10/12cm dans la nature, on rencontre souvent des spécimens adultes de plus de 15cm en aquarium. Les femelles restent plus vers les 10cm.

    Niveau coloration, c'est un vrai régal pour les yeux, on peut y trouver en fonction de l'éclairage une multitude de couleurs.
    Le crane est donc rouge comme son nom l'indique, le reste de la tête est bleu. Les nageoires sont parsemées "d'ocelles" bleues et rouges entre autres, et le corps est tout en nuance...
    Les femelles sont quand a elles totalement grises, avec parfois pour certaines le front qui marque un peu comme un mâle...


    Habitat :
    On le rencontre dans les eaux peu profondes, entre 10 et 20m, dans l'habitat intermédiaire, au dessus des zones sablonneuses.
    Originaire, comme son nom l'indique, d'Itungi, à la pointe nord du lac (en Tanzanie).

    Comportement alimentaire en milieu sauvage :
    Il passe son temps dans le lac (comme en aquarium) à fouiller le sol, pour y trouver des petits invertébrés.

    Comportement alimentaire en captivité :
    En aquarium, des paillettes et de temps en temps de la nourriture congelée ou des Artemia lui iront parfaitement.

    Reproduction :
    En "T" comme la plupart des haplos du malawi.

    Lieu de ponte :
    une cuvette dans un coin de la plage de sable

    Type de reproduction :
    Incubation de type maternelle

    Taille minimum de l'aquarium :
    400/500l me semble un minimum.

    Lien vers notre galerie :
    gallery/album.php?album_id=340

    Bibliographie :


    Risques d'hybridation élevés avec :



      Mâles adultes dominant
      Femelles adultes

      Voir: 188  •  Commentaires: 2  •  Écrire un commentaire

      Voir le dernier message Maylandia sp. "dolphin" Thumbi Point


      Maylandia sp. "dolphin" Thumbi Point


      Maylandia sp. "dolphin" Thumbi Point
      http://www.malawicichlides.fr/imagesUploaded/251_52fd4e5faf4bb.jpgGenre : Maylandia
      Espèce : sp. "dolphin"
      Localité : Thumbi Point

      Classe uicn : Image Inconnue
      Historique de taxonomie et synonymes : Pseudotropheus sp. "Dolphin", Spreinat, 1994, nom provisoire.
      Metriaclima sp. "dolphin", Konings, 2007, nom provisoire.

      Noms commerciaux : Pseudotropheus "dolphin" Thumbi Point

      Biotope : Malawi
      Image

      Auteur de la fiche : nicopong24

      Description :
      Maylandia sp. "dolphin" en milieu naturel mesure 13 cm pour les mâles, les femelles restant un peu plus petites. En aquarium il pourra grandir en moyenne de 2 à 3 cm supplémentaire selon la façon dont il est nourri.
      Les mâles ont un fond de coloration très noir sur tout le corps et la tête avec de fines barres bleues claires sur le corps. Les bandes interorbitales sont parfois très fines, pouvant même apparaître de façon discontinue. En bout de nageoire caudale on peut voir un fin liseré jaune, et de façon inconstante, de petits ocelles jaunes en bord de la partie flottante de la nageoire dorsale.
      Les femelles sont de couleur identiques, mais généralement étant assez dominées par le mâle, ne font apparaître leurs barres bleu claires que rarement et sont souvent d'un bleu sombre uni.
      La coloration des mâles et femelles étant identique, le sexage de cette espèce n'est pas toujours des plus évidents, les signes visibles les plus évidents sont la forme générale du poisson, le mâle ayant de plus grandes pelviennes, une dorsale ainsi que l'anale plus en pointe que chez la femelle.

      Habitat :
      On retrouve cette espèce le long de la côte nord-est en Tanzanie, entre Manda et Puulu. Seules les localités de Manda et Thumbi Point (proche de Puulu) semblent avoir été importées jusqu'alors. Konings a essentiellement photographié des individus de Ndonga.
      Il n'y a aucune différence visible entre toutes ces localités assez proches, mais qui fait en réalité une grande aire de répartition.
      Maylandia sp. "dolphin" préfère les 5-7 mètres supérieurs de l'habitat rocheux. Il fait partie des grands zebra et son comportement en est proche.

      Comportement alimentaire en milieu sauvage :
      En milieu naturel, il se nourrit principalement d'aufwuchs qu'il broute comme un zebra, et plus rarement de plancton.

      Comportement alimentaire en captivité :
      En aquarium, il acceptera toutes nourritures destinées pour les poissons principalement herbivores. Il faudra veiller à ne pas lui donner une nourriture trop riche car il peut facilement prendre de l'embonpoint.

      Reproduction :
      La reproduction a lieu dans la grotte du mâle qui aura su convaincre la femelle gravide. La reproduction est classique, en T.
      Une femelle adulte donnera entre 30 et 40 petits. A noter qu'au moment du lâcher, les alevins font déjà une belle taille et grandissent particulièrement vite, comparé à d'autres espèces.

      Lieu de ponte :
      Grotte parmi les rochers

      Type de reproduction :
      Incubateur buccal maternel. Durée de l'incubation : environ 21 jours.

      Taille minimum de l'aquarium :
      450 litres

      Lien vers notre galerie :


      Bibliographie :
      -The cichlidroom companion : http://www.cichlidae.com
      -"Les cichlidés dans leur milieu naturel", 4ème édition, Ad Konings, édition cichlid press, 2007

      Risques d'hybridation élevés avec :

      • Maylandia sp. "dolphin" Manda


      Mâles adultes dominant
      Femelles adultes

      Voir: 154  •  Commentaires: 0  •  Écrire un commentaire

      Voir le dernier message Aulonocara jaunes du sud-ouest du lac


      Les Aulonocara jaunes du Sud Ouest du lac Malawi

      L'énigme de l'Aulonocara . sp. 'chiseko' résolue?
      Suite à l'intervention de MalawiCarsten sur MalawiCichlides, une partie de l'énigme de l'Aulonocara sp. 'Chitseko' est sans doute levée. post68927.html?hilit=chitseko#p68927

      L'Aulonocara sp. 'chitseko' ou A. baenschi Chitseko est apparu sur le marché aquariophile français fin 2009. Il faut bien dire que jusqu'ici le lieu pêche voir le terme Chitseko était pour beaucoup inconnu en dehors d'une localité éloignée du lac (SOLIVERES, 2013). Difficile donc de faire une relation entre cet Aulonocara et la dite localité.

      Cet Aulonocara manifestement apparenté à l'Aulonocara baenschi de Nkhomo Reef (d'où son nom commercial) voire à un Aulonocara sp. 'stuartgranti maleri' est-il le poisson qui pourrait relier ces deux espèces? Rappelons que pour P. Tawil A. baenschi et A. sp. 'stuartgranti maleri' seraient deux espèces du "complexe baenschi" lui même appartenant à la "super-espèce stuartgranti".

      Alors "Chitseko" appartient-il à l'une ou l'autre de ces 2 espèces (ou sous-espèces)?
      La situation de Chitseko-Reef, puisqu'il s'agit de la localité d'origine du bien nommé, me ferait plutôt penser à une variété géographique de "Maleri". Les "Maleri", actuellement connus, géographiquement les plus proches du "Chitseko" sont les A. sp. 'stuartgranti maleri' Chipoka ou Chidunga Rocks dont la coloration assez franchement orangée diffère toutefois assez nettement du "Chitseko". "Chitseko" se rapproche par sa coloration (corps citron, masque bleu) de l'A. baenschi Nkhomo Reef mais les deux poissons sont quand même assez éloignés sur le plan géographique...

      Laissons aux spécialistes le soin de décider du nom du "Chitseko": A. sp. 'stuartgranti maleri' Chitseko ou A. baenschi Chitseko, pour l'instant je pense qu'il faut continuer à l'appeler A. sp. 'chitseko' , même si grâce à MalawiCarsten nous connaissons son lieu d'origine. Grand merci à lui...


      La panoplie des Aulonocara jaunes du sud-ouest du lac, s'enrichie et même si le mystère n'est pas encore complètement levé il parait bon de faire deux petits rappels:
      La classification des Aulonocara jaunes du sud-ouest du lac
      Elle diffère un peu selon que l'on se réfère à A. Konings ou P. Tawil.

      Chez ces deux spécialistes le point commun est "Stuartgranti":
      • Konings parle des Aulonocara type stuartgranti qui comprend: (KONINGS, 2007)
      o Aulonocara stuartgranti avec ses nombreuses variétés géographiques
      o Aulonocara koningsi (ex) A. sp. 'stuartgranti mbenji'
      o Aulonocara baenschi Nkhomo Reef
      o Aulonocara sp. 'stuartgranti maleri' avec ses variétés jaunes (îles Maleri) ou orangées (Chipoka, Chidunga Rocks).
      • Tawil parle de super espèce stuartgranti (TAWIL, 2003) avec
      o Aulonocara stuartgranti
      o Aulonocara steveni (inclus dans A. stuartgranti chez Konings)
      o Aulonocara hansbaenschi (inclus dans A. stuartgranti chez Konings)
      o Aulonocara koningsi
      o Les Aulonocara du complexe baenschi
       Aulonocara baenschi
       Aulonocara sp. 'stuartgranti maleri' avec ses variétés géographiques jaunes et orangées (sous espèce?).
      Un peu de géographie

      Aulonocara baenschi Nkhomo Reef est originaire d'un récif au large de Benga , dans la partie sud est du lac au nord des iles Maleri dont il est assez distant.
      Image




      Les Aulonocara sp. 'stuartgranti maleri', ont une zone de distribution nettement plus étendue
      • Les iles Maleri comprennent: Maleri island et ses 2 ilots satellites Nankoma au Nord ouest et Nakantenga au Sud est.
      • Les Aulonocara sp. 'stuartgranti maleri' se retrouve par ailleurs aussi à:
      o Chipoka (sud ouest des iles Maleri) où au large de ce village côtier à Chidunga Rocks (un peu plus au nord).
      o Mumbo island (sud est des iles Maleri) à la limite du parc national du lac et pratiquement à la même latitude que Chipoka.

      Enfin l'Aulonocara sp. 'chitseko' provient de Chitseko Reef Chitseko dont la localisation jusque là mystérieuse nous a été donnée par MalawiCarsten

      Image



      Zone de répartition des Aulonocara sp. 'stuartgranti maleri' et de A. sp. 'chitseko'

      Les différences morphologiques
      Elles sont très faibles et la différenciation morphologique de ces espèces est souvent impossible.
      Théoriquement A. baenschi se différencie des A. sp. 'maleri' par:
      La bouche qui est légèrement infère chez 'baenschi' et plutôt terminale chez les 'maleri' (TAWIL, 2003)
      La coloration bleue de l'opercule qui est plus marquée chez 'baenschi' par rapport à celle des maleri. Chez certains 'maleri' le bleu peut- être presque absent:
      http://www.malawi-dream.info/Aulonocara ... Island.htm

      Parmi les "maleri", la variété géographique de Chidunga Rocks est souvent plus orangée que le jaune citron des autres variétés de "maleri".
      http://www.malawi-dream.info/Aulonocara ... _Rocks.htm

      Tout ceci parait bien théorique et l'on voit des "maleri" avec un masque bleu aussi étendu que les "baenschi" http://www.malawi-dream.info/Aulonocara ... hipoka.htm donc?

      Et le "Chitseko" il semble bien difficile de lui attribuer une particularité morphologique qui le différencierait des autres. Personnellement je donne ma langue au chat et comme pour pas mal de cichlidés du Malawi il faut espérer qu'une personne avisée se penche un jour sur le problème de la description de ces Aulonocara "maleri".

      Wait and see, en aquariophilie il ne faut pas être pressé.

      La mise en ligne de ce sujet se fait le même jour où Patrick TAWIL, nous fait l'honneur d'arriver sur ce forum. Il s'agit d'une coïncidence et j'espère ne pas avoir trop raconté de bêtises.

      Références

      KONINGS, A. (2007). Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel. El Paso, EU: Cichlid Press.
      SOLIVERES, V. (2013, janvier). Aulonocara: mystérieux Chitseko. Revue Française des Cichlidophiles , pp. 26-28.
      TAWIL, P. (2003). Aulonocara koningsi n. sp.,un cichlidé nouveau du lac Malawi apparenté à Aulonocara stuartgranti. L'an Cichlidé , 3, pp. 89-98.

      Voir: 348  •  Commentaires: 11  •  Écrire un commentaire





      •  Anniversaires
      • Félicitations à:
        LUDO80 (27)

      •  Statistiques
      • Total
        76073 message(s)
        3376 sujet(s)
        Total des annonces : 18
        Total des post-it : 7
        Total des fichiers joints : 538

        Sujets par jour : 3
        Messages par jour : 72
        Utilisateurs par jour : 1
        Sujets par utilisateur : 4
        Messages par utilisateur : 91
        Messages par sujet : 23

        835 membre(s)
        L’utilisateur enregistré le plus récent est Calypso

      •  Calendrier
      • << Avr. 2014 >>
        Lu Ma Me Je Ve Sa Di
        1 2 3 4 5 6
        7 8 9 10 11 12 13
        14 15 16 17 18 19 20
        21 22 23 24 25 26 27
        28 29 30

        • Rien actuellement

        • Aucun événement à venir