Bacs sur le forum: 741        Especes referencées: 778        Membres qui ont rempli leur gestion des bacs: 334
Rechercher
Recherche avancée

Le forum Malawi

Cichlidés du Malawi et leur maintenance en aquarium

Portail

Guest Announcements

Image Image Image Image

Attention:nous venons de changer les noms des Cynotilapia afra et des Cynotilapia sp. "mbamba"
Ce que vous connaissez comme Cynotilapia afra est désormais Cynotilapia zebroides
Ce que vous connaissez comme Cynotilapia sp. "mbamba" est désormais Cynotilapia aurifrons
Ceci pour coller à la description récente de P. Tawil et de la remarque de Ad Konings




  •  Nouveaux membres


  •  Lien vers notre site
  • Pour diffuser Le forum Malawi utilisez le code HTML suivant :



  • Bienvenue
Bienvenue sur malawicichlides.fr, le forum Malawi

Comme son nom l'indique, ce forum est consacré aux cichlidés du lac Malawi mais également à tout ce qui se rapporte au lac (autres familles de poissons, invertébrés, paysages, ...). Son but est de fournir et partager des informations pour aboutir à une maintenance en aquarium la plus adaptée aux besoins de nos hôtes.

Ici, nous parlons de cichlidés ou autres bestioles, qu'elles soient sauvages (prélevées dans la nature) ou d'élevage, du F0 au Fx. Cependant, nous attachons une importance à ce qu'elles ne soient ni hybridées ni sélectionnées, c'est à dire ayant l'apparence des sauvages .

Ici nous parlons de tous les magasins. On peut organiser des commandes groupées, présenter un magasin, annoncer un arrivage... Mais les commentaires de satisfaction ou d'insatisfaction sont à adresser au magasin, pas à nous. Chacun a ses propres critères de qualité et chaque magasin a ses qualités et ses défauts. Donc le mieux est de vous faire votre propre opinion.

L'inscription n'est pas obligatoire puisque l'accès est en lecture libre.
La présentation n'est pas obligatoire mais elle est la bienvenue.

Pour parler du forum, nous sommes en train de mettre en place des modules pouvant faciliter vos recherches avec notamment une liste de maintenance, une liste des espèces, une liste des stocklists des professionnels ... Tout ceci se mettra en place petit à petit.
Vous pouvez déjà profiter de la galerie (petit onglet en haut a droite sur l'index) et si vous avez des photos de genre, d'espèces ou localités qui ne sont pas dans cette galerie n'hésitez pas à nous en faire part.

Merci de votre visite et nous espérons vous lire bientôt sur Malawicichlides.fr.


  • Dernières informations

Voir le dernier message Nimbochromis livingstonii


Nimbochromis livingstonii


Nimbochromis livingstonii
http://www.malawicichlides.fr/imagesUploaded/251_537b183a7d8ad.jpgGenre : Nimbochromis
Espèce : livingstonii
Localité :

Classe uicn : Image Préoccupation mineure
Historique de taxonomie et synonymes : Hemichromis livingstonii , Günther, 1893, combinaison originale.
Paratilapia livingstonii, Boulenger, 1898, nouvelle combinaison.
Astatotilapia livingstonei , Pellegrin, 1904 nouvelle combinaison.
Haplochromis livingstonii, Regan, 1922, nouvelle combinaison.
Cyrtocara livingstonii, Galis et al, 1980, nouvelle combinaison.
Nimbochromis livingstonii, Eccles et al, 1989, nouvelle combinaison.

Biotope : Malawi
Image

Auteur de la fiche : anthony85

Description :
Le nom du genre est donné en raison des tâches en forme de nuages sur le corps de ses représentants (nimbus signifie orageux en latin).
Le nom de l’espèce rend hommage au célèbre missionnaire écossais David Linvingstone.
Il est aussi nommé "chichewa kaligono"(dormeur) par les autochtones en raison de sa technique de chasse si particulière.

Les mâles (hors période de reproduction) ainsi que les femelles et les juvéniles sont identiques. Le patron mélanique se compose de tâches marron en formes de nuages sur un fond blanchâtre.
En période de reproduction, les mâles arborent une coloration bleutée sous laquelle les tâches s’estompent.
Ils peuvent atteindre 25cm pour les plus gros spécimens, les femelles restants sensiblement plus petites.

.


Habitat :
L’espèce est endémique des lacs Malawi, Malombe et de la rivière Shire. La plus forte population se trouve dans la partie sud du lac malawi.

Même s'il semble préférer les zones vaseuses peu profondes ou roches et zones sablonneuses forment un habitat intermédiaire, on le rencontre aussi, bien que moins fréquemment, dans tout type d'habitat, ainsi qu'à de grandes profondeurs. Autour de l’île de Chizumulu par exemple, l’espèce occupe un habitat purement rocheux.




Comportement alimentaire en milieu sauvage :
C'est un prédateur piscivore, il est le plus spécialisé des prédateurs "endormis". Son régime alimentaire se compose essentiellement de petits Cichlidés.
Les spécimens adultes occupent un territoire alimentaire de 30 a 40 mètres de diamètre.

Il ne poursuit jamais sa proie comme la plupart des autres prédateurs piscivores, l’espèce a développé une technique de chasse bien particulière.
Sa coloration est un élément clé de cette technique, son patron de coloration lui confère un excellent outil de camouflage. Le but étant de ne pas être reconnu comme prédateur par ses proies potentielles, ni même comme simple poisson d'ailleurs. Pour cela N. livingstonii se pose sur le substrat, soit en s'enfonçant couché sur le flanc dans le sable ou la vase, ou simplement en se posant de coté contre une roche. Il peut rester en embuscade pendant plusieurs minutes avant de changer de zone. Lorsqu'une proie se trouve à sa portée, il se jette sur elle d'un brusque coup de nageoire.
Un Nimbochromis livingstonii en embuscade imite à la perfection un poisson en décomposition, cependant selon Konings on ne trouve que très peu de poissons morts dans le lac. Sa technique consiste donc à se fondre dans le décor et non a leurrer ses proies de cette façon.




Comportement alimentaire en captivité :
Nourriture pour piscivores du lac malawi, ainsi que les jeunes poissons se trouvant a sa portée.

Reproduction :
Le mâle creuse un site de ponte au pied des rochers, si une femelle gravide accepte ses avances elle le suivra alors vers celui ci.
Le mâle et la femelle se tournent autour en formant un cercle. Pendant la parade, le mâle fertilise les œufs à même le substrat qui sont ensuite pris en bouche par la femelle.
L'incubation dure en moyenne 3 semaines au terme desquelles 50 à 100 alevins seront relâchés. La femelle surveille ses petits pendant environ un mois après le premier lâché, période durant laquelle elle peut les reprendre en bouche en cas de danger.

Lieu de ponte :
Nid au pied des rochers

Type de reproduction :
Incubateur buccal maternel. Durée de l'incubation : environ 21 jours.

Taille minimum de l'aquarium :
Il faudra lui fournir un minimum de 600l pour une bonne maintenance.

Lien vers notre galerie :
gallery/album.php?album_id=377

Bibliographie :
cichlid room companion
Ad Koninggs book of cichlids an all others fishes of lake malawi
les cichlidés du malawi dans leur milieu naturel 4eme édition

Risques d'hybridation élevés avec :

  • Nimbochromis fuscotaeniatus
  • Nimbochromis linni
  • Nimbochromis polystigma
  • Nimbochromis venustus


Mâles adultes dominant
Femelles adultes
Subadultes

Voir: 225  •  Commentaires: 6  •  Écrire un commentaire

Voir le dernier message Fossorochromis rostratus


Fossorochromis rostratus


Fossorochromis rostratus
http://www.malawicichlides.fr/imagesUploaded/400_5374b71134b5b.jpgGenre : Fossorochromis
Espèce : rostratus
Localité :

Classe uicn : Image Préoccupation mineure
Historique de taxonomie et synonymes : Tilapia rostrata, Boulenger, 1899
Haplochromis rostratus, Regan, 1922
Haplochromis macrorhynchus, Trewavas, 1935
Cyrtocara rostrata, Mayland, 1982
Fossochromis rostratus, Eccles et al, 1989

Le genre Fossorochromis a été crée par Trewavas et Eccles en 1989, et il ne comprend qu'une seule espèce qu'est le rostratus.

Son surnom de "chimbenje", ou "chigumbuli à Nkhata Bay, signifie "personne rusée", du fait de sa capacité a s'enfouir totalement sous le sable pour éviter les filets des pêcheurs.
Les jeunes utilisent également cette technique pour se protéger des prédateurs.


Étymologie: fossor = terrassier (Latin) + Chromis (de chroma = couleur [Grec])
rostratus = avec un bec (Latin) : fait référence à la gueule très pointue.

Biotope : Malawi
Image

Auteur de la fiche : deathrabbit666

Description :
On le retrouve dans tout le lac, il fréquente les fonds sableux.

D'une taille d'environ 35cm, ce poisson a une forme assez allongée.
Les mâles dominants ont une coloration bleu/vert métallique.
Ils n'ont pas d'ocelles sur l'anale, ce qui est une particularité pour un Haplochrominien qui construit un site de ponte.

Les femelles ont la même coloration que les jeunes, brun gris avec 2 bandes de 5/6 taches noires sur le flanc.
Les mâles dominés ont également cette coloration.

Habitat :
Ce n'est pas rare de trouver cette espèce en banc de 40 voir 50 individus, en eau peu profonde.


Comportement alimentaire en milieu sauvage :
Quand il y a abondance de plancton, le rostratus s'en contente, mais sa principale source d'alimentation est les larves de chironomes qu'il trouve en fouillant le sable inlassablement.
Fouiller le sol est d'ailleurs sa principale activité tout au long de la journée.
C'est un hôte idéal pour les "suiveurs bleus" qui attrapent les particules dans le nuage passé au travers des arc-branchiaux ou dans le substrat remué.

Comportement alimentaire en captivité :
Il accepte volontier tout type de nourriture, que se soit des paillettes, granulés ou même du congelé.

Reproduction :
En milieu naturel, on trouve des bancs de ce poisson, avec en général 1 seul male coloré.
Le fraie a souvent lieu au lever du jour, les œufs sont fertilisés dans la bouche de la femelle.
Les femelles en incubation retournent dans le groupe, mais après le premier lâcher, la femelle s'isole et s'occupe des jeunes pendant plusieurs semaines.

En aquarium, le mâle creuse une grosse cuvette, parade au dessus pour y attirer la femelle prête a pondre, l'accouplement a lieu en "T" comme pour quasi tous les autres cichlidés du lac.
L'incubation dure en moyenne 3 semaines.

Lieu de ponte :
Le male creuse une grosse cuvette dans des zones de faible profondeurs, generalement 1 à 2m.

Type de reproduction :
Incubation buccale de type maternelle.

Taille minimum de l'aquarium :
Un bac de 200cm de long pour 1000l est un minimum.

Lien vers notre galerie :
gallery/album.php?album_id=303

Bibliographie :
-Les Cichlides du Malawi dans leur milieu naturel 4eme ed (Konings)
-Le guide back to nature des Cichlides du Malawi (Konings)
-site CRC.

Risques d'hybridation élevés avec :



    Mâles adultes dominant
    Femelles adultes
    Mâles adultes dominés
    Subadultes

    Voir: 238  •  Commentaires: 8  •  Écrire un commentaire

    Voir le dernier message Trematocranus placodon Mbenji Island


    Trematocranus placodon Mbenji Island


    Trematocranus placodon Mbenji Island
    http://www.malawicichlides.fr/imagesUploaded/251_532deee3e7fcc.jpgGenre : Trematocranus
    Espèce : placodon
    Localité : Mbenji Island

    Classe uicn : Image Préoccupation mineure
    Historique de taxonomie et synonymes : Haplochromis placodon, Regan, 1922
    Cyrtocara placodon, Galis et al, 1980
    Trematocranus placodon, Eccles et al, 1989

    Le nom du genre(Trematocranus) vient du grec et se traduit par "trou dans le crâne".
    Il est donné en raison des pores sensorielles situés sur la tête du poisson.


    Biotope : Malawi
    Image

    Auteur de la fiche : anthony85

    Description :
    Les mâles en milieu naturel atteignent une taille maximale de 23cm, les femelles plus petites ne dépassent pas 17/18cm.
    En aquarium,en raison de la richesse en protéines de la nourriture distribuée, on observe des spécimens bien plus gros.

    Les mâles, en parure de frai, sont bleu/vert métallisé, la queue et la nageoire dorsale sont, selon les localités, parsemés de jaune ou rouge/orangé.
    Les nageoires anales et pectorales sont le plus souvent noir avec du rouge aux extrémités. Les femelles et les jeunes sont gris avec des taches sous la nageoire dorsale(elles s'estompent chez les mâles adultes).
    Le patron mélanique chez les mâles se compose de barres verticales sombres, ainsi que de la présence d'une barre orbitale descendant des yeux jusqu’à la bouche.

    T. placodon a de petites dents et des mâchoires minces rappelant celles du genre Lethrinops.
    L’espèce est proche de Trematocranus microstoma, mais diffère par la largeur de la bouche et la longueur du museau( plus allongé et large chez le T. microstoma)


    Habitat :
    Dans le lac, Trematocranus placodon est rencontré dans les zones sablonneuses peu profondes ainsi que dans les champs de vallisneria.
    Les mâles territoriaux défendent un site de ponte sur le substrat sablonneux, les femelles errent dans celui à la recherche de nourriture.
    L’espèce a une aire de distribution très large tout autour du lac.

    Comportement alimentaire en milieu sauvage :
    C'est un broyeur d'escargots, son alimentation se compose principalement de petits gastéropodes à coquille mince, Bulius nyassanus et Melanoides tuberculata,qui sont écrasé à l'aide de ses dents.
    L’espèce utilise ses pores sensoriels(situés dans la partie inférieure de la tête) pour repérer ses proies, le moindre mouvement de celles ci sera immédiatement détecté même à une certaine distance.

    Il reste immobile a 30/50cm du sable, et attend patiemment une proie en mouvement dans son rayon de détection. Puis d'un brusque mouvement de la tête dans le sable il s'empare de sa proie qu'il saisit entre ses mâchoires.
    Tout en mâchant il sépare le sable de sa nourriture et expulse celui ci par ses ouïes.
    Cette détection dite "au sonar" n'ai pas propre a l’espèce, elle rappelle par exemple, la technique de chasse de certains représentants du genre Aulonocara(chez lesquels elle est d'ailleurs bien plus développée, peut être dû a la nature des proies recherchées).
    Les escargots peuvent aussi être simplement repéré visuellement, sur les feuilles de vallisneria par exemple.


    Comportement alimentaire en captivité :
    paillettes ou granulés pour haplos du lac malawi

    Reproduction :
    Les mâles en période de reproduction ont été observé en mai, juin, août et septembre, mais peuvent être actifs toute l'année.
    Durant cette période, ils construisent de grands cratères de sable (pouvant atteindre 70cm) dans la partie vaseuse du substrat sablonneux, à une profondeur oscillant entre 5 et 15m, qu'ils défendent contre les intrus.
    Quand le mâle repère une femelle, il peut s’écarter de son territoire(nid dans le sable) de plusieurs mètres pour parader devant elle. Si celle ci l'accepte elle le suivra alors jusqu’à son édifice, dans lequel aura lieu le frai.
    La reproduction a lieu en T, la femelle reprend les œufs dans la gueule pour une durée moyenne de trois semaines.

    Selon Konings : "les femelles en incubation restent sur le sable mais elles pourraient relâcher leurs jeunes dans l'habitat rocheux ou végétal."

    Lieu de ponte :
    nid dans le sable

    Type de reproduction :
    incubation buccale maternelle

    Taille minimum de l'aquarium :
    minimum 600l

    Lien vers notre galerie :
    gallery/album.php?album_id=513

    Bibliographie :
    -Ad Konings book of cichlid and all others fishes of lake malawi
    -Cichlid room companion
    -Les cichlides du malawi dans leur milieu naturel 4eme édition

    Risques d'hybridation élevés avec :

    • Trematocranus microstoma


    Mâles adultes dominant
    Femelles adultes

    Voir: 390  •  Commentaires: 10  •  Écrire un commentaire

    Voir le dernier message Maylandia zebra Chizumulu Island


    Maylandia zebra Chizumulu Island


    Maylandia zebra Chizumulu Island
    http://www.malawicichlides.fr/imagesUploaded/2_5324a49cca87c.jpgGenre : Maylandia
    Espèce : zebra
    Localité : Chizumulu Island

    Classe uicn : Image Inconnue
    Historique de taxonomie et synonymes : Tilapia zebra, Boulenger, 1899
    Pseudotropheus zebra, Regan, 1922
    Pseudotropheus zebra 'blue', Ribbink et al, 1983
    Pseudotropheus zebra, Meyer et al, 1984
    Metriaclima zebra, Stauffer et al, 1997
    Maylandia zebra, Schraml, 1998

    Biotope : Malawi
    Image

    Auteur de la fiche : lionel

    Description :
    Comme son nom l'indique, il est zébré noir sur fond bleu clair, on peut également le trouver sous le nom "blue blaze", flamme bleu en français, car il n'a pas de barre ou zébrure interorbitale(entre les yeux), tous ceux autour de Chizumulu sont ainsi, sur l' île voisine, on trouve les 2, c'est à dire avec et sans barre interorbitale.
    Ce n'est pas la seule localité, ou les zebra n' ont pas cette barre, ceux de Manda notamment bien connu en aquariophilie.
    On trouve également des zebra sans zébrure du tout, comme ceux de Jalo reef par exemple.
    Il existe des formes MC et O pour les mâles et les femelles.
    J'ai lu récemment sur les zebra de Chiofu et Masinje, qui il est vrai sont assez proche au niveau forme et coloration, qu'il pourrait être une même variété et donc que l' échange génétique entre ces 2 variétés était probable, je ne suis pas trop d'accord la dessus, de nombreux zebra ne sont pas distinguable d'une localité à l'autre, localité qui peuvent être pourtant très éloigné.
    Konings, cite par exemple ceux de Kande island et ceux de Namalenje qui se ressemble...pour nous...pourtant les femelles , elles arrivent à différencier les 2 variétés(selon G. Turner), alors gardons les variétés comme nous les connaissons.


    Habitat :
    Les zebra zébrés( c'est pas une répétition ça), sont trouvés dans les habitats rocheux sans sédiment, ceux moins barrés sont trouvés dans des zones rocheuses avec sédiments, dixit Konings.

    Comportement alimentaire en milieu sauvage :
    C'est un brouteur qui comme tout les brouteurs ne dédaignent pas le plancton.
    Même si ils sont qualifiés ainsi , ils ne crachent pas sur une proie facile à attraper

    Comportement alimentaire en captivité :
    Toutes nourritures à prédominance végétale

    Reproduction :
    Le mâle attire les femelles par ses couleurs flamboyantes dans une danse typique des mbunas ou il se trémousse, il peut féconder plusieurs femelles, n' étant pas monogame. Une fois la femelle attiré dans son antre, c'est la position en T habituel des mbunas.
    La femelle pond ses œufs, puis les ramasse, elle se dirige vers l'anale du mâle comme si elle essayait d'attrapper les ocelles du mâles, les œufs sont fécondés ainsi.

    Lieu de ponte :
    Creuse un site de ponte(petite cuvette) au pied d'une pierre sur son territoire.

    Type de reproduction :
    Incubation buccale de type maternelle

    Taille minimum de l'aquarium :
    240 (pour les localités naines(dwarf) autour de Chizumulu)

    Lien vers notre galerie :
    gallery/album.php?album_id=49

    Bibliographie :
    Les cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel, Konings
    Nicopong

    Risques d'hybridation élevés avec :



      Mâles adultes dominant
      Femelles adultes

      Voir: 361  •  Commentaires: 0  •  Écrire un commentaire

      Voir le dernier message Lethrinops sp. "red cap" Itungi


      Lethrinops sp. "red cap" Itungi


      Lethrinops sp. "red cap" Itungi
      http://www.malawicichlides.fr/imagesUploaded/400_52fb3821d2d3a.jpgGenre : Lethrinops
      Espèce : sp. "red cap"
      Localité : Itungi

      Classe uicn : Image Inconnue
      Historique de taxonomie et synonymes : Espèce non décrite.


      Synonyme: Lethrinops "front rouge".

      Biotope : Malawi
      Image

      Auteur de la fiche : deathrabbit666

      Description :
      D'une taille de 10/12cm dans la nature, on rencontre souvent des spécimens adultes de plus de 15cm en aquarium. Les femelles restent plus vers les 10cm.

      Niveau coloration, c'est un vrai régal pour les yeux, on peut y trouver en fonction de l'éclairage une multitude de couleurs.
      Le crane est donc rouge comme son nom l'indique, le reste de la tête est bleu. Les nageoires sont parsemées "d'ocelles" bleues et rouges entre autres, et le corps est tout en nuance...
      Les femelles sont quand a elles totalement grises, avec parfois pour certaines le front qui marque un peu comme un mâle...


      Habitat :
      On le rencontre dans les eaux peu profondes, entre 10 et 20m, dans l'habitat intermédiaire, au dessus des zones sablonneuses.
      Originaire, comme son nom l'indique, d'Itungi, à la pointe nord du lac (en Tanzanie).

      Comportement alimentaire en milieu sauvage :
      Il passe son temps dans le lac (comme en aquarium) à fouiller le sol, pour y trouver des petits invertébrés.

      Comportement alimentaire en captivité :
      En aquarium, des paillettes et de temps en temps de la nourriture congelée ou des Artemia lui iront parfaitement.

      Reproduction :
      En "T" comme la plupart des haplos du malawi.

      Lieu de ponte :
      une cuvette dans un coin de la plage de sable

      Type de reproduction :
      Incubation de type maternelle

      Taille minimum de l'aquarium :
      400/500l me semble un minimum.

      Lien vers notre galerie :
      gallery/album.php?album_id=340

      Bibliographie :


      Risques d'hybridation élevés avec :



        Mâles adultes dominant
        Femelles adultes

        Voir: 424  •  Commentaires: 2  •  Écrire un commentaire





        •  Anniversaires
        • Pas d’anniversaire à fêter aujourd’hui

        •  Statistiques
        • Total
          82200 message(s)
          3653 sujet(s)
          Total des annonces : 18
          Total des post-it : 8
          Total des fichiers joints : 542

          Sujets par jour : 3
          Messages par jour : 71
          Utilisateurs par jour : 1
          Sujets par utilisateur : 4
          Messages par utilisateur : 90
          Messages par sujet : 23

          918 membre(s)
          L’utilisateur enregistré le plus récent est nicola-wi

        •  Calendrier
        • << Août 2014 >>
          Lu Ma Me Je Ve Sa Di
          1 2 3
          4 5 6 7 8 9 10
          11 12 13 14 15 16 17
          18 19 20 21 22 23 24
          25 26 27 28 29 30 31

          • Rien actuellement

          • Aucun événement à venir