image
Bacs sur le forum: 1230        Especes referencées: 995        Membres qui ont rempli leur gestion des bacs: 685
Rechercher
Recherche avancée

Le forum Malawi

Cichlidés du Malawi et leur maintenance en aquarium

Le troquet

Guest Announcements

Image Image Image Image

Conservatoire des espèces:
Pourquoi ?

Notre hobby est de plus en plus menacé pour différentes raisons :

- Disparition ou raréfaction de certaines espèces dans le milieu naturel (par ex: Ps. saulosi, Ps. demasoni, A. baenschi, A. sp. mamelela, M. chipokae, M. cyaenorhabdos . . . à cause de la pêche pour le hobby aquariophile ou A. kandeense, C. sp. 'virginalis Gold', Copadichromis pleurostigma . . . à cause de la pêche alimentaire).

- Plus d'importations de certains lieux géographiques(par ex: les côtes du Mozambique ou la réserve de Cape Maclear) et disparition de ces espèces du circuit cichlidophile.

- Volonté des écologistes allemands d'interdire toute importation d'animaux sauvages. Si cette loi passe en Allemagne, elle ne tardera pas à être étendue à l'entièreté de la Communauté Européenne.

- Introduction de plus en plus massive de cichlidés élevés en Asie. Leur qualité est des plus discutables et pollue la qualité de nos cichlidés.

De nombreux cichlidophiles maintiennent des souches de cichlidés d'excellentes origine et qualité, mais trop souvent, les géniteurs meurent, les reproductions sont dispersées et, tout doucement, l'espèce disparaît du hobby (Voyez-vous encore beaucoup de Ps. saulosi dans les bourses ou chez les particuliers ?).

Comment ?

Le but de ce conservatoire est de recenser les cichlidophiles maintenant des cichlidés d'origine confirmée de souches sauvages et/ou F1 dont l'avenir dans notre hobby est menacé, de les mettre en contact et d'éviter une trop forte consanguinité.

Chaque espèce traitée dans ce conservatoire se verra assigner un "curateur" qui suivra les souches, organisera les échanges de mâles entre les différents "conservateurs", centralisera et communiquera les informations . . .

Qui ?

Toute personne se sentant concernée par le maintien de notre hobby et la préservation des cichlidés.

WE CANNOT SAVE THEM ALL, BUT EACH OF US CAN SAVE ONE!

Paul Loiselle


Plus d'info ici: conservatoire-des-especes.html
conservatoire-des-especes.html

Comprendre la photo

Comprendre la photo

Messagede wakup2 » Mar 4 Nov 2014 16:16

1 - L'appareil photo Reflex


Un appareil photographique reflex est un appareil photo dans lequel un même objectif sert à la fois à la visée et à la prise de vue. Lors de la visée, la lumière provenant de l'objectif est réfléchi sur un miroir (d'où le nom de reflex) pour arriver jusqu'au viseur. Ce miroir se relève brièvement lors de la prise de vue, afin de laisser la lumière atteindre la surface sensible (capteur ou pellicule).


Image

Coupe latérale d'un reflex mono-objectif :
1 - Objectif
2 - Miroir reflex
3 - Obturateur dans le plan focal
4 - Film ou capteur
5 - Verre de visée
6 - Lentille convergente
7 - Pentaprisme optique (ou pentamiroir)
8 - Oculaire (peut comprendre une lentille de correction dioptrique)



Le diaphragme et l'ouverture


Le diaphragme est un dispositif qui permet de réguler la quantité de lumière qui va traverser l'objectif de l'appareil photo au moment du déclenchement. Plus le diaphragme est ouvert plus il y a de lumière qui entre.
On peut faire l'analogie avec la pupille de notre œil qui va plus ou moins se dilater en fonction de la luminosité pour contrôler la lumière qui entre dans notre œil.

Image

Le diaphragme est situé dans l'objectif
Image

Tout les diaphragmes ne sont pas identiques, le plus souvent c'est la forme et le nombre de lamelles qui les différencie et cela a un impact sur la photo et notamment sur les zones flous en dehors de la zone de netteté et ce que l'on appel le bokeh

Image

Image

Iris de l'œil humain
Image

Le diaphragme permet de régler l'ouverture
Quand on parle d'ouverture, on parle du réglage du diaphragme et de son diamètre d'ouverture comme vu ci dessus, afin de laisser entrer plus ou moins de lumière dans l'appareil photo, mais ce n'est pas sa seule fonction.
Le réglage de l'ouverture permet aussi de modifier la profondeur de champs de l'image (zone de netteté).

Ci dessous le schéma de représentation des valeurs d'ouvertures en fonction du diamètre d'ouverture du diaphragme.
Image

Beaucoup de personnes pensent que plus la valeur est petite plus grande est l'ouverture, mais il ne faut pas oublier le symbole / devant le chiffre, une valeur "simplifié" de 2.8 est en fait réellement une valeur de 1/2.8 d'ou le f/2.8 , on trouve également cette valeur mentionné comme ceci (1 : 2.8)



l'obturateur et la vitesse


L'obturateur est le mécanisme réglant la durée pendant laquelle la lumière arrive sur le capteur. L'obturateur est donc un « rideau », qui s'ouvre pendant un temps plus ou moins long, de quelques millièmes de secondes à plusieurs minutes voir plus, pour laisser passer la lumière. Plus le rideau reste ouvert longtemps, plus le capteur recevra de la lumière, et vice versa. On parle de "temps d'exposition" ou "temps de pose" ou encore de réglage de la vitesse.

L'obturateur est situé dans l'appareil photo
Image
Obturateur du Canon EOS 5D Mark II – Copyright : focus-numerique.com


Le réglage de la vitesse via l'obturateur permet donc de doser la quantité de lumière arrivant sur le capteur mais permet aussi de figer ou non une action.



Le capteur


Image

Un capteur photographique est un composant électronique photosensible analogique servant à convertir un rayonnement électromagnétique (UV, visible ou IR) en un signal électrique analogique. Ce signal est ensuite amplifié, puis numérisé par un convertisseur analogique-numérique et enfin traité pour obtenir une image numérique JPEG ou non traiter pour un RAW. Le capteur est donc le composant de base des appareils photo numériques, l'équivalent du film en photographie argentique.
Un capteur est donc constitué de millions de photosites, chacun ayant la capacité de capter la lumière.
Ces photosites sont couramment désignés dans le commerce sous forme de "mégapixels", seulement, on retiendra que plus le capteur est de taille importante et plus il sera sensible à la lumière (surface plus importante) et plus il la captera avec précision, peut importe le nombre de photosites et ce qui fait que les capteur des reflex sont en général supérieur au plus petits.

Les différentes tailles de capteur :

Image

Les capteurs "plein format" ou "Full Frame", de 24x36mm, équivalents en dimension aux pellicules, sont présents sur certains reflex haut de gamme (Canon EOS 5D et 1Ds, Nikon D3s et D700 et Sony a900)
Les capteurs APS-C, capteurs d’assez grande taille mais plus petits que le plein format, sont présents sur des reflex de l’entrée de gamme au haut de gamme, ce format est 1,5 (Nikon, Sony, Pentax) à 1,6 fois (Canon) plus petit que le plein format.
Le système micro 4/3, environ 2 fois plus petit qu’un plein format, mais surtout de proportions 4/3 et non plus 3/2, en général sur des compacts à objectifs interchangeables ainsi que les reflex Olympus E
Toute une série de petits capteurs 4/3 (environ 3 fois plus petit qu’un Full Frame) présents sur tous les compacts classiques et les bridges.



Les objectifs


- la focale ou distance focale
- l'angle de champ (pour la diagonale du 24x36 et pour une mise au point à l'infini).
- l'ouverture minimale
- la distance minimale de mise au point


La distance focale et l'angle de champs
La distance focale est la distance entre le centre optique d’un système et son foyer.
mais on assimile souvent la focale d’un objectif à son angle de champ. L’angle de champ est une notion plus facile à appréhender, elle correspond grossièrement à l’angle de vision.

Image

Pour un capteur 24x36, la focale dite normale ou moyenne, est égale à la diagonale du capteur, c’est à dire environ 43mm. A cette focale, l’image est perçue à travers l’objectif selon le même angle de champ que la vision humaine.


Toujours pour un capteur 24x36, on parle de

Objectif de courte focale
- Fish-Eye = 16mm
- super grand angulaire = 24mm
- grand angulaire = 35mm

La courte focale élargit le champ de vision et exagère les perspectives.


Objectif normal aux alentours de 50mm

Longue focale
- Court téléobjectif = 85mm
- Télé-objectif moyen = 135mm
- Grand téléobjectif = 200mm
- Super grand télé = 500mm

La longue focale rapproche les sujets lointains, réduit l'angle de vision ainsi que la profondeur de champ et compresse les plans.


Image fisheye 8mm
Image super grand angle 24mm
Image 50mm
Image longue focale 100mm Macro (grand rapport de grandissement)
Image longue focale 300mm

Sur capteur APS-C on multipliera par 1.5 (Nikon Pentax et Sony) ou 1.6 (Canon) la valeur focale de l'objectif pour avoir l'équivalent en 24x36mm.
Un objectif 50mm sur un Canon avec capteur APS-C sera équivalent en fait a un 80mm.

Le zoom
c'est un objectif à focale variable. Une commande (bague, levier, molette, manivelle ou moteur) déplaçant plusieurs groupes de lentilles à l'intérieur de l'objectif permet de modifier de manière continue la distance focale résultante et donc le grandissement, ce qui modifie l'angle de champ couvert par l'objectif et la taille des éléments de l'image.


Rapport de grandissement
Chaque objectif possède un rapport de grandissement maximal, le grandissement désigne le rapport entre la taille du sujet sur le capteur et sa taille réelle.
Ce rapport de grandissement est très important en macro-photographie, un objectif macro est un objectif capable de produire un rapport de grandissement supérieur à 1:1, bien que le terme désigne aussi couramment des objectifs capables d'obtenir un rapport de grandissement élevé mais ne dépassant pas 1:1.
En pratique, on obtient le meilleur rapport de grandissement en se plaçant a la distance la plus réduite du sujet, seulement chaque objectif possède une distance minimale de MAP (mise au point).
Les objectifs macro possède justement une distance minimale de MAP inférieure a celle des objectifs classique a focale équivalente et permettent la photo de sujets de très petite taille.

l'ouverture maximale
Plus l'ouverture est grande (f/1.4 – f/2.8), plus la visée est lumineuse. La mise au point manuelle en est facilitée. La mise au point auto (autofocus) restera opérationnelle même en basse lumière. La grande ouverture permettra de réduire la profondeur de champ pour isoler le sujet du fond ou de l'avant plan.


Monture
Chose importante, il existe 2 types de monture pour les objectifs des APN reflex, une monture pour les boitiers qui on capteur "full frame" ou 24*36mm (nommé EF chez Canon et AF chez Nikon) et une autre monture pour les boitiers aux capteurs de type APS-C (nommé EF-S et AF-S chez Nikon).
Les objectifs EF ou AF étant compatible sur les appareils a capteur APS-C mais pas l'inverse, on ne peut donc pas monter un objectif Canon EF-S sur un boitier de type EOS 5D Mark II.


Stabilisation
Un objectif stabilisé intègre un dispositif qui va compenser les mouvements et vibrations du photographe lorsqu'il prend une photo.
Cela a pour but de réduire le "flou de bougé" lorsque l'on prend une photo à main levé et lorsque le temps de pose est "long", en général on considère qu'il faut prendre un temps de pose au minimum équivalent à la focale de l'objectif pour éviter ce "flou de bouger".



2 - Fonctionnement et reglages


La Gestion de l'exposition

En photographie, la gestion de la lumière est primordiale, 3 paramètres de bases vont nous être utiles pour "doser" cette lumière. La vitesse, l'ouverture et la sensibilité ISO de l'APN. De ces 3 paramètres découlent des effets esthétiques ou non que l'on verra en détails dans chacun des chapitres qui leur est consacré. En premier lieux il faut bien comprendre le fonctionnement de ce trio.

Pour commencer on va déjà parler de 2 paramètres que sont la vitesse et l'ouverture car il fonctionnent en général ensembles, pour faire simple on peut faire une analogie en prenant l'exemple du remplissage d'un verre d'eau par un robinet, si ce robinet est ouvert à fond le verre se rempli bien sur 2 fois plus vite que s'il est a moitier fermé.
Le fonctionement est exactement le même avec le flux lumineux arrivant sur le capteur du boitier. La vitesse d'obturation (le temps qu'il faut pour que le verre se remplisse) devra donc être d'autant plus grande que le diaphragme est fermé (molette d'ouverture du robinet) pour obtenir la même quantité de lumière sur le capteur et inversement.
Le 3ème paramètre est bien sur la sensibilité ISO plus ou moins bien géré en fonction de la sensibilité du capteurs.
La valeur ISO fera varier directement l'amplification de la sensibilité du capteur (anciennement le film argentique ASA).

L'exposition dépend donc de la combinaison de ces 3 paramètres.
Pour exemple, on comprend donc que pour une photo dans de faibles conditions de lumière on devra ouvrir le diaphragme, réduire la vitesse d'obturation, et augmenter la valeur ISO pour avoir une exposition correcte.


Maintenant il reste encore a définir ce que va être la bonne quantité de lumière.

3 Points importants qui vont nous permettre de régler, vérifier et affiner l'exposition.

- les modes de mesures du boitier
- la vérification à l'écran et l'histogramme
- la correction de la mesure effectué par l'appareil

Chaque appareil possède plusieurs modes de mesures pour quantifier l'exposition, ces modes vont mesurer l'exposition soit sur la totalité de l'image ou vont soit privilégier plus ou moins une zone, le choix du bon mode est donc une chose importante pour nous aider a bien exposer comme on le souhaite un sujet.

Image
Image


Ces modes de mesure de la lumière réfléchie sont au nombre de 3 (4 chez Canon), les voici :

La mesure évaluative, dite matricielle ou multizone, la mesure sélective à prépondérance centrale, la mesure spot et chez Canon, la mesure sélective.

La mesure évaluative, matricielle ou multizone
La lumière est évaluée sur toute la scène selon un algorithme propre à chaque appareil qui va décomposer l`image en plusieurs zones et interpréter leur indice de lumination propre (contre-jour, ombre, clarté du ciel...) pour en ressortir une valeur globale.
La mesure matricielle est "le mode automatique" de la mesure d`exposition, ce mode est utiliser dans la majorité des scènes rencontrées.

la mesure sélective à prépondérance centrale
Elle va donner la priorité au centre de l`image et moins tenir compte de son pourtour. ce mode sera intéressant pour réaliser une mesure précise sur une portion de l`image comme sur un portrait, ou le visage du modèle est prépondérant par rapport à l`arrière plan.
En plus des portraits ce mode peut être utilisé dans des conditions difficiles comme les contre-jours ou pour des prises de vue dans la neige et autre plans a fort contraste.

la mesure spot
Elle n`est effectuée que sur une toute petite surface située au centre du viseur (environ 3% de la surface cadrée). Ce mode permet de choisir très précisément l`exposition. Il permet ainsi d`exposer correctement dans des situations lumineuses difficiles comme un visage à contre-jour, un sujet très clair sur un fond sombre ou inversement et des prise de vue de nuit.
En concert par exemple, on peut réaliser une mesure sur le visage du chanteur sans risque que l`appareil ne se fasse piéger par les spots colorés de la scène.

la mesure sélective
Canon a décidé d`ajouter un quatrième type de mesure appelé Mesure sélective, Il s`agit d`une mesure spot sur 9% de la surface cadrée.


Sur notre boitier on a également la possibilité de choisir un des modes pré-programmé qui va définir lui même les valeur d'ouverture, vitesse, ect....en fonction de l'exposition. le mode automatique réglera donc comme sont nom l'indique tout automatiquement, seulement cela va a l'encontre de ce tutoriel qui consiste a apprendre a contrôler tout les paramètres qui vont nous permettre d'obtenir les effets esthétiques que l'on désire. On ne retiendra donc ici que les modes Manuel, Priorité Vitesse et Priorité Ouverture, les 2 derniers fixant l'un des 2 paramètres et calculant l'autre en fonction de l'exposition désiré.

Image


Pour vérifier la bonne exposition le plus courant est de vérifier sur l'écran après la prise de la photo, il faudra veiller a bien régler sa luminosité pour que ce soit le plus neutre possible (voir dans le manuel de du boitier), et il faudra éviter de placer l'écran en plein soleil car on aura l'impression que la photo est sur-exposé.

Il faut savoir qu'un capteur a une dynamique bien plus limité que notre œil, c'est a dire qu'un capteur aura du mal a gérer de grand écarts de luminosité, des différences de luminosités qui forment la dynamique. le but étant de garder des détails à la fois dans les hautes lumières et dans les basses lumières, seulement il arrive que le signal est "écrêté", c'est a dire que les informations de luminosité sont "tronqué", les zones sombres seront complétement noir et les zones claires totalement blanches, et donc exempts de détails visible pourtant à l'œil. On peut vérifier cela en observant l'histogramme de chaque cliché disponible sur tout les boitiers reflex (consultez le manuel de votre appareil pour voir comment afficher l'histogramme sur l'écran après la prise d'une photo), cet histogramme donne toute les informations d'exposition et de dynamique de la photo dans sa globalité, si pour un débutant cela peut paraitre abstrait, pour un utilisateur "habitué" cela permet un excellent contrôle de l'exposition et de la dynamique.

ImageImageImage
ImageImageImage

Dans certaines situation, on à parfois besoin de corriger la mesure d'exposition effectué par l'appareil quelque soit le mode de mesure choisi pour arriver a nos fin, soit par rapport a une situation d'éclairage particulier (contre jour ou autre...bien qu'une mesure spot puisse être approprié) soit pour une question d'esthétique recherché.

La correction d'exposition s'exprime en Indices de Luminance (IL ou EV en anglais pour Exposure Value) :

une correction de +1 IL équivaut à doubler l'ouverture du diaphragme de l'appareil photo (laisser passer la lumière dans l'objectif par un trou deux fois plus grand) ou à utiliser une vitesse 2 fois plus lente (laisser l'obturateur ouvert deux fois plus longtemps) et où, à l'inverse, une correction de -1IL correspond à choisir une ouverture deux fois plus petite ou une vitesse deux fois plus rapide.

Ne pas hésiter a bucher le manuel de votre boitier pour pouvoir utiliser cette fonction si nécessaire.

Il existe un autre outil qui s'appel le Bracketing et qui consiste a prendre plusieurs photos (3 en général) a différente exposition que l'on choisi de la même scène (exemple de -1IL 0IL et +1IL) ceci pour tester différentes exposition.


En règle général il faudra surtout veiller a ce que le sujet principale de la photo soit bien exposé et soit assez lumineux par rapport au reste pour qu'il soit bien en avant et qu'il attire l'œil.


La vitesse d'obturation (ou temps de pose)

La vitesse ou temps de pose correspond donc comme vue avant à la durée pendant laquelle le capteur est exposée à la lumière lors de la prise d'une photo, c'est-à-dire la durée pendant laquelle l'obturateur reste ouvert et va laisser passer le flux lumineux. Ce paramètre va pouvoir nous permettre de gérer la netteté ou le flou d'une image.

Cette vitesse s'exprime en fraction de seconde voir en secondes pour les longs temps de pose, lorsque l'on double le temps de pose le capteur recevra 2 fois plus de lumière.

Un temps de pose court permettra de figer une action rapide et ainsi d'avoir une bonne netteté d'un sujet en mouvement ou au contraire, un temps de pose long permettra d'obtenir un flou.
Le choix de la vitesse dans la pratique dépend de 3 critères, l'effet désiré (action figé ou flou artistique pour traduire un mouvement), par la vitesse de déplacement du sujet et par la focale lorsque la photo est prise a main levée.

lorsque l'on fait de la photo a main levée, la vitesse va être limité par nos propres mouvement, plus la focale est grande plus le flou de bouger sera amplifié et donc important.
Il est donc admis en général de choisir au minimum une vitesse d'obturation équivalente a la focale pour capteur "full-frame", il faudra donc ne pas oublier de faire la conversion pour les capteur aux format APS-C.
Petit exemple, avec un objectif 50mm sur un Canon 650D a capteur APS-C il faudra donc éviter de choisir une vitesse en dessous de 1/80ème (1.6*50mm de focale = 80)
Pour palier a ces problèmes de "flou de bougé" le mieux est d'utiliser un trépied, surtout lorsque l'on a besoin d'une vitesse plus lente que la la valeur conseillé.


L'ouverture du diaphragme

L'ouverture du diaphragme permet donc de laisser passer plus ou moins de lumière comme vu dans le chapitre sur l'Exposition.

Mais l'ouverture permet également de gérer la profondeur de champs.

La Profondeur De Champ (PDC) est la zone de netteté que l'on obtient sur une photo et qui est délimité par les deux points extrêmes pour lesquels on considérera l'image comme "nette".


Plutôt qu'un discours voila le résultat en photo

L'ouverture à f/9 pour celle-ci
Image

L'ouverture à f/2 pour celle-la
Image

On voie donc très bien que sur la première photo, le poisson tiens en totalité à l’intérieur de la PDC et est parfaitement net du bout de son nez jusqu’à sa nageoire caudale.
Sur la deuxième photo la PDC est très réduite, elle va du nez du poisson jusqu’à son œil, en dehors tout est flou.
On peut aussi remarquer que sur la première photo, derrière la limite de la PDC, on reconnais quand même très bien les pierres du décor et peut facilement se rendre compte de certains détails malgré le flou, alors que sur la 2ème photo, le flou est tellement intense qu'aucun détails ne ressort.

Ce qu'il faut retenir c'est que plus on ferme le diaphragme, plus la PDC est grande et inversement.

La 2ème chose que l'on peut dire, c'est qu'en choisissant une PDC plus courte on va "isoler" le sujet par rapport a l'avant et arrière plan ce qui va le faire ressortir sur la photo.
Il faudra donc trouver le bon compromis entre grande et petite PDC en fonction de l'effet désiré.


La sensibilité ISO


La sensibilité ISO correspond à la sensibilité à la lumière de notre APN.

Petit rappel :

Pour un appareil photo numérique c'est la sensibilité qui est définie en tenant compte de toute la chaîne, du capteur au fichier final, et pas seulement le capteur !
Soit, le capteur analogique + un amplificateur analogique + un convertisseur analogique-numérique pour un fichier RAW, on ajoute aussi le traitement du signal dans le cas d'un fichier JPEG.

Le réglage de la sensibilité ISO va donc jouer seulement sur l'amplificateur analogique, seulement, plus on amplifie, plus apparait ce qu'on appel le bruit numérique.

Image
+ (Photo comparaison ISO)

Le choix d'un réglage de sensibilité ISO ne se fait donc pas par rapport a un effet esthétique car le bruit numérique est "destructeur", peut être mise à part pour un artiste contemporain :mrgreen:

Ce réglage ISO doit donc être choisi le plus bas possible pour trouver un bon compromis afin d'avoir une bonne exposition (voir chapitre Exposition) en fonction des effets désirés (PDC, action figée, ect....) grâce aux réglages d'ouverture et vitesse.


les réglages de l'AF

L'AF ou autofocus désigne la mise au point automatique de l'appareil photo et permet de régler la netteté à l'endroit désiré en fonction des collimateurs.

Image

Les collimateurs sont ces petits rectangles ou carrés situés dans le viseur qui s'allument lors de la mise au point.

Par défaut, la sélection des collimateurs pour la mise au point est automatique, c'est a dire que c'est le boitier lui même qui estime l'endroit ou doit se faire la mise au point ce qui peut conduire a des erreurs.
Je conseil donc de sélectionner grâce à la molette le collimateur sur lequel on veut faire la mise au point pour qu'elle soit juste.

Il existe 3 type de collimateurs :

- les rectangulaires horizontaux qui seront efficace seulement sur un sujet verticale.
- les rectangulaires verticaux qui seront efficace seulement sur un sujet horizontale.
- les carrés ou "croix" qui seront efficace dans les 2 sens, ce dernier est en général situé au centre sur les boitiers entrée de gamme, les boitiers haut de gammes en possèdes plusieurs bien répartis.


On va trouver en général 3 modes différents d'autofocus, parfois plus sur les boitiers haut de gamme.

Le mode One Shot chez Canon ou AF-S chez Nikon

Il fonctionne en appuyant à mi-course sur le déclencheur, la mise au point automatique s’effectue. Le ou les collimateurs qui ont mis au point s'allument.
Tant qu'on laisse le doigt enfoncé à mi-course, la mise au point ne bouge pas, quelque soient nos propres mouvements ou ceux du sujet.
Il suffit d'appuyer a fond pour l'appareil déclenche.

Ce mode est parfait pour les sujets immobiles ou presque.

Le mode AI Servo ou AF-C

Dans ce mode l’autofocus ne s’arrête jamais. L’appareil met constamment au point en suivant les mouvements du sujet. Par contre il n'y a aucune confirmation visuelle (le point qui clignote) ou auditive (le bip) de la mise au point puisque qu’elle s’effectue en continu.
Quand on déclenche, le cliché est donc pris avec la dernière mise au point effectuée.

Ce mode est parfait pour prendre un sujet en mouvement.

le mode intermédiaire AI Focus ou AF-A

Il se comporte comme le mode One Shot, sauf quand il détecte un mouvement du sujet.
Pour un sujet en mouvement il est tout de même préférable d'utiliser le mode AI Servo car celui-ci reste plus lent a détecter un mouvement.



La balance des blancs

Ce réglage permet de corriger la dominante de couleur due à la nature de l’éclairage et de la lumière ambiante afin d'éviter d'obtenir des couleurs non fidèles ou non conformes a ce que l'on désire obtenir.

Ces différences de couleurs d'éclairage ou de lumière sont définis par ce l'on appel la température couleur.
Image

Un exemple de comparaison par rapport a différent type d'éclairage et de mode utilisé dans nos boitiers
Image
http://www.digitalcameraworld.com/

On peut donc choisir un mode bien précis et correspondant a un type d'éclairage ou de température couleur, ou on peut laisser le mode automatique évaluer lui même la bonne balance des blancs.
Le problème rencontré avec le mode Auto est la difference d'une photo a l'autre d'une même série si on cadre ou on se positionne différemment, le même poisson cadré et pris a un endroit différent peut avoir une colorimétrie un peut différente sur la photo.
L'autre problème arrive lorsque l'on a plusieurs source de lumières ayant des températures couleur différentes.



La pratique en aquario


Après tout ce tapage plus ou moins théorique nous allons maintenant nous intéresser à la mise en pratique et plus particulièrement pour ce qui nous concerne tous ici, la photographie de nos chères Cichlidés !

La photo en aquario n'est pas une chose très simple, d'une part nos pensionnaire sont rarement immobiles voir même plutôt rapides et ils sont de petite taille, la vitre déforme/filtre et diffracte la lumière et en plus elle réfléchi la lumière venant de la pièce, la luminosité dans le bac n'est pas très élevé.


Le réglage de la vitesse

Ce réglage va entièrement dépendre de la vivacité de vos poisson, mais aussi du rapport de grandissement.
En effet, pour un gros plan voir une macro ayant un grand rapport de grandissement, la vitesse devra être plus élevé afin d'avoir un bon "piqué" et inversement lorsque le poisson est pris de plus loin.
A titre indicatif, chez moi, avec mes mbunas une vitesse de 1/125ème est une bonne base, mais je peut descendre à 1/80ème lorsqu'un poisson est plus calme ou même lorsque le poisson est d'une plus grande taille ou lorsque je prend un peut plus de recul.
Au contraire, je peut monter à 1/160 voir 1/200ème lorsque les poissons sont agités comme lors d'un combat ou lorsqu’ils sont en mode "repro".

On peut voir ici différents exemples de clichés avec les exifs en fonctions des conditions

exemple photo macro/gros plan/éloigné/combat,ect.... avec les exifs


Le réglage de l'ouverture

Ce réglages dépend essentiellement de la pdc (profondeur de champs) que l'on désir obtenir, mais dans beaucoup de cas on se rend compte que le manque de luminosité et le choix de la vitesse d'obturation vue ci-dessus va limiter nos possibilités.
En général, on devra ouvrir le diaphragme pour compenser et faire rentrer plus de lumière et obtenir une bonne exposition.
Les objectifs ayant la possibilité d'ouvrir "grand" f/1.8 ou même f/2.8 seront un atout appréciable.
Pour les gros plans ou en macro on aura plutôt tendance a fermé pour avoir une pdc acceptable.
Il n'y a pas vraiment de règles a suivre, certain préfères les grandes profondeurs e champs et d'autre aiment l'esthétisme d'une faible profondeur de champs et quand le poisson n'est pas forcement net du bout de son nez jusqu'au bout de sa caudale.

exemple photos avec différentes pdc avec les exifs


Le réglage de la sensibilité ISO

Ce réglage est très simple, comme l'amplification de la sensibilité (l'augmentation des ISO) fait apparaitre le bruit numérique néfaste et destructeur il faudra tout simplement mettre la valeur la plus basse possible.

Seulement, pour une bonne exposition, ce réglage est également indépendant du réglage de la vitesse et de l'ouverture comme vu avant.
Les boitier de nos jours on fait des progrès en ce qui concerne la sensibilité des capteurs et aussi en ce qui concerne le traitement du bruit.
Il faut donc savoir une chose, quelle est la destination de la photo ?
Si c'est pour une utilisation dans un format réduit comme en 800 pixels de base sur un forum, la perte de détails du au bruit numérique est bien moins flagrante que si c'est pour un affichage en 1920 pixels de base !
Je déconseil tout de même de dépasser 800ISO quand c'est possible et 1600ISO en dernier recours pour un affichage réduit et pour un capteur au format APS-C.


Pour simplifier et bien comprendre le réglage de se trio je vous propose ce schéma :

Image


Réglage de la balance des blanc/autofocus

Pour la balance des blancs, il suffit juste d'observer et de comparer car chaque cas est différent, cela dépend en grande partie de l'éclairage du bac et/ou du flash mais aussi des teintes du décor qui réfléchie et filtre également une partie de la lumière, ect....
Pour l'autofocus je conseil la position AI Servo car nos poissons sont en mouvement, et je sélectionne le collimateur qui me semble le plus adapté en fonction du cliché que je compte faire, je ne laisse jamais la sélection automatique des collimateur, surtout lorsqu'il y'a plusieurs poissons qui rodent autour de mon sujet.


La lumière

Voila l'élément essentiel ! Tout les réglages du trio pour l'exposition dépendent entièrement de la lumière et de l'éclairage du bac.
Le manque de lumière nous obligera a utiliser le boitier dans ses retranchements, la vitesse sera limite et le piqué de l'image sera moyen, la trop grande ouverture aboutira sur une pdc trop réduite, une valeur ISO trop grande fera perdre beaucoup de détails.....
Une grande luminosité permettra de gagner énormément en qualité et nous donnera un choix plus large en terme réglages et de possibilités.


Utilisation du flash

papapayou a écrit:Cette partie sera complétée lorsque l'autre grosse feignasse de wakup se sera bougé le cul !
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Admin
 
Messages: 5255
Images: 0
Inscription: Jeu 26 Jan 2012 08:59

Mes bacs:
Malawi 240L
Malawi 910L
Localisation: Vouvray 37210

Re: Comprendre la photo

Messagede Bal50 » Sam 20 Oct 2018 11:25

Il n'est pas entièrement fini (4 ans ça fait un peu court :mrgreen: ) mais on vous propose le sujet quand même.
"Quand le dernier arbre aura été coupé, quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
quand le dernier poisson aura été pêché, alors vous vous apercevrez
que l'argent ne se mange pas."
Proverbe Cree (nation amérindienne du Canada)
Avatar de l’utilisateur
Bal50
Admin
 
Messages: 5651
Images: 25
Inscription: Mar 24 Mai 2011 05:52

Mes bacs:
Malawi 300L
Localisation: 50510 Cerences

Re: Comprendre la photo

Messagede Nostra55 » Sam 20 Oct 2018 12:38

Superbe article !! Bravo.
Ça donne envie de ressortir le reflex et de shooter nos poipoi.
merci

Christophe
Avatar de l’utilisateur
Nostra55
 
Messages: 147
Inscription: Dim 4 Oct 2015 19:41

Mes bacs:
Malawi 400L
Malawi 200L
Malawi 192L
Malawi 75L
Malawi 115LL
Malawi 735 LL
Amérique Centrale 200 LL
Malawi 540L
Localisation: Verdun 55100

Re: Comprendre la photo

Messagede papapayou » Sam 20 Oct 2018 14:28

Nostra55 a écrit:Ça donne envie de ressortir le reflex et de shooter nos poipoi.


Attention, on va te prendre aux mots et attendre les photos de tes belles écailles.

Et au passage, un ENORME :bravo: à la grosse feignasse de Wakup pour ce beau travail.
Avatar de l’utilisateur
papapayou
 
Messages: 5559
Images: 235
Inscription: Lun 6 Juin 2011 15:12

Mes bacs:
Malawi 720 L
Malawi 525 L
Malawi 780 L
Localisation: SAINT BOHAIRE - 41330

Re: Comprendre la photo

Messagede anthony85 » Sam 20 Oct 2018 15:00

bravo a la grosse feignasse :super: , par contre j’espère pouvoir utiliser mon flash d'ici peu :doigt:
Avatar de l’utilisateur
anthony85
 
Messages: 4117
Images: 1
Inscription: Mar 24 Avr 2012 20:24

Mes bacs:
Malawi fishroomL
Localisation: bretignolles sur mer

Re: Comprendre la photo

Messagede lionel » Sam 20 Oct 2018 16:26

Déjà que tu es pas une lumière :sors:
"Faites le bien, par petits bouts,là ou vous êtes;
Car ce sont tous ces petits bouts de bien, une fois assemblés, qui transforment le monde"
Desmond Tutu
Avatar de l’utilisateur
lionel
 
Messages: 9462
Images: 163
Inscription: Lun 23 Mai 2011 18:54

Mes bacs:
Malawi L
Malawi 450lL
Tanganyika L
Localisation: 35500 Saint Aubin des Landes

Re: Comprendre la photo

Messagede wakup2 » Sam 20 Oct 2018 18:07

tinnnnn ! Mais laissez moi glander bordel.....

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Admin
 
Messages: 5255
Images: 0
Inscription: Jeu 26 Jan 2012 08:59

Mes bacs:
Malawi 240L
Malawi 910L
Localisation: Vouvray 37210

Re: Comprendre la photo

Messagede papapayou » Sam 20 Oct 2018 19:11

Attention, Julien, on n'est pas en partie privée :crash:
Avatar de l’utilisateur
papapayou
 
Messages: 5559
Images: 235
Inscription: Lun 6 Juin 2011 15:12

Mes bacs:
Malawi 720 L
Malawi 525 L
Malawi 780 L
Localisation: SAINT BOHAIRE - 41330

Re: Comprendre la photo

Messagede wakup2 » Sam 20 Oct 2018 19:13

Appel moi "dude" :doigt:
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Admin
 
Messages: 5255
Images: 0
Inscription: Jeu 26 Jan 2012 08:59

Mes bacs:
Malawi 240L
Malawi 910L
Localisation: Vouvray 37210

Re: Comprendre la photo

Messagede Nickou » Dim 21 Oct 2018 10:34

Superbe article le "Duc"
On va poster des photos à tout va maintenant... :roll:
Nickou
 
Messages: 100
Inscription: Ven 25 Oct 2013 14:21

Mes bacs:
Malawi 260 Litres.L
Malawi 580 Litres.L
Localisation: Yvelines 78

Re: Comprendre la photo

Messagede anthony85 » Dim 21 Oct 2018 20:14

lionel a écrit:Déjà que tu es pas une lumière :sors:



comment te dire les choses :thinking:
ça y est la lumière me vint :doigt: :doigt: :doigt:
Avatar de l’utilisateur
anthony85
 
Messages: 4117
Images: 1
Inscription: Mar 24 Avr 2012 20:24

Mes bacs:
Malawi fishroomL
Localisation: bretignolles sur mer

Re: Comprendre la photo

Messagede cedric37 » Dim 21 Oct 2018 21:01

En faites wakup se bouge souvent le cul mais pas forcément pour le fofo ... :cassé: :crash: :mdr:
Image
Avatar de l’utilisateur
cedric37
 
Messages: 3583
Images: 567
Inscription: Lun 23 Mai 2011 21:13
Localisation: 37150 chisseaux

Re: Comprendre la photo

Messagede wakup2 » Dim 21 Oct 2018 22:45

:moque:

qu'est ce qu'il peut y avoir comme revenant en ce moment :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Admin
 
Messages: 5255
Images: 0
Inscription: Jeu 26 Jan 2012 08:59

Mes bacs:
Malawi 240L
Malawi 910L
Localisation: Vouvray 37210

Re: Comprendre la photo

Messagede Nardo26 » Sam 1 Déc 2018 00:21

Hein quoi ?
Il y a une suite du tuto concernant la photo ?
Non ? :thinking:
Ah bon… :dors: :dors:

:mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Nardo26
 
Messages: 2238
Images: 0
Inscription: Dim 18 Mar 2012 13:39

Mes bacs:
Malawi 300L
Amérique du Sud 120 (net)L
Malawi 1000L
Localisation: Valence 26000


Retourner vers Le troquet

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités